topblog Ivoire blogs

lundi, 07 mars 2011

Entretien avec Abdoulaye Bio Tchané, candidat à la présidentielle de mars 2011..


Entretien avec Abdoulaye Bio Tchané, candidat à la présidentielle de mars 2011:« Le report est une preuve de l’incompétence du gouvernement »
Après le deuxième report de l’élection présidentielle, Abdoulaye Bio Tchané, l’un des trois challengers de taille du scrutin donne son avis. Pour lui, c’est la première fois depuis l’avènement de la démocratie au Bénin qu’un régime se rend incapable d’organiser les élections présidentielles à bonne date. Une preuve d’incompétence parmi tant d’autres.


L’Evénement Précis: Que pensez-vous du deuxième report des élections présidentielles intervenu la semaine dernière ?
Abdoulaye Bio Tchané: Ce que je peux dire c’est que cela montre l’incompétence qu’il y a dans la gestion des affaires publiques. Parce que c’est la première fois que nous nous trouvons dans une situation où nous sommes incapables d’organiser des élections dans les délais constitutionnels.

Depuis vingt ans. Parce qu’il faut aussi le dire, la limite constitutionnelle pour l’organisation des élections, c’est le 06 mars. Et je le dis parce que pendant des mois, on n’a pas cessé de nous dire que toutes les conditions étaient remplies pour organiser les élections à bonne date avec la Lépi.

Vous le savez, je suis un fervent partisan de la Lépi mais d’une Lépi consensuelle, c’est-à-dire une Lépi où tous les acteurs ont voix au chapitre et peuvent savoir ce qui se passe autour du processus. Ce n’était pas le cas, et je l’ai dit amèrement. Mais je constate que tous ceux qui du gouvernement à la CPS nous ont rassurés avec toutes sortes de démonstrations que tout était prêt pour organiser les élections à bonne date, je constate que rien de cela n’est juste.

Deuxièmement, je constate que le report est une bonne chose s’il permet, comme nous l’avons demandé puisque je suis signataire du communiqué des onze, de corriger les erreurs qu’il y a dans l’enregistrement et surtout dans l’enrôlement de nos concitoyens.

J’espère qu’avec la mise en application de la loi dérogatoire, on sera en mesure de remplir ces conditions et de faire en sorte que toutes les personnes enregistrées puissent voter à la nouvelle date du 13 mars 2011.

Comment comptez-vous alors continuer la campagne ?

Avec le même esprit. Avec la nouvelle date, nous avons une semaine pour continuer encore. Nous allons continuer de faire passer le message, d’abord le message de la faillite du système actuel, ensuite le message d’espoir que nous représentons pour les jeunes et aussi pour les femmes en présentant tous les programmes qui sont inclus dans notre projet de société.

Quel bilan faites-vous des deux semaines passées à parcourir le pays ?

Je pense qu’il est prématuré de tirer un bilan. Mais ce que je peux dire, c’est que tout le constat que nous avons fait avant le début de la campagne pour rédiger le projet de société est en-deçà de ce qui se passe dans notre pays. Je veux dire que j’ai constaté partout où je suis allé, du Nord au Sud, de l’Est à l’ouest, de véritables problèmes

. J’ai constaté effectivement que la précarité avance. J’ai constaté que malgré les déclarations de gratuité de la scolarité, il y a encore des enfants qui prennent les cours sous les arbres. J’ai constaté qu’il y a des enfants qui font encore 10 à 15 kilomètres pour aller à l’école tous les jours.

J’ai constaté des insuffisances criardes en matière d’infrastructures sanitaires. Nous sommes en saison sèche. J’ai constaté tous les problèmes que nos compatriotes ont pour accéder à l’eau potable. Et donc à côté des autres problèmes, notamment pour les jeunes qui sont sans emploi, les femmes nombreuses qui sont sans revenu, les défis qui nous sont proposés sont énormes. Encore une fois, c’est à ces défis que je propose des réponses.

L’agenda que nous avons présenté, mes amis et moi, est un agenda qui reste approprié et qui va tenir compte de tout ce qui n’a pas été fait ces dernières années.

Entretien réalisé par Olivier ALLOCHEME
Journal L'EVENEMENT PRECIS 07/03/11

22:38 Écrit par Kpanou | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.