topblog Ivoire blogs

mercredi, 23 mars 2011

Les multiples inquiétudes des Japonais

Le taux de radiation d'un enfant est contrôlé à Koriyama dans la préfecture de Fukushima.

Au Japon, l'accident nucléaire survenu à la suite du tremblement de terre et du tsunami continue d'inquiéter les autorités. Depuis quelques jours, la sécurité alimentaire est au coeur des préoccupations des Japonais et de la communauté internationale. De Tokyo, notre collaboratrice Karyn Poupée, correspondante de l'Agence France-Presse, fait le point sur la situation.

Selon Karyn Poupée, la salubrité des aliments et de l'eau va bientôt devenir la principale inquiétude des Japonais. Pour l'instant, ils doivent plutôt continuer de conjuguer avec les répliques. Deux nouvelles secousses ont d'ailleurs ébranlé le nord-est du pays aujourd'hui. Elle fait également état des progrès enregistrés à la centrale nucléaire de Fukushima, grâce aux équipes qui travaillent d'arrache-pied pour résorber le problème.  

Les enceintes de confinement des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon ne sont pas gravement endommagées, malgré la poursuite des rejets radioactifs, a indiqué mardi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). 

Selon James Lyons, directeur de la sûreté des installations nucléaires à l'Agence internationale pour l'énergie atomique, il n'y a pas de grands trous ou des rejets excessifs de ces enceintes de confinement. 

Il reconnaît toutefois que des radiations proviennent toujours de ce site. La question est de savoir d'où elles proviennent : de l'enceinte de confinement primaire ou des piscines où est entreposé le combustible usagé, a expliqué James Lyons. 

Ces informations contrastent avec celles de la compagnie qui exploite la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), qui a annoncé plus tôt que l'augmentation de la température qui règne autour du coeur du réacteur n° 1 soulève des inquiétudes. 

Des rejets radioactifs

La crainte d'une contamination radioactive se renforce. La présence d'iode radioactif à un niveau 127 fois supérieur à la normale et de césium radioactif à un niveau environ 25 fois supérieur à la normale a été détectée dans l'eau de mer à 100 mètres de la centrale de Fukushima. 

En raison des concentrations élevées d'iode, le ministère de la Santé a conseillé aux habitants d'Itate, un village situé à 30 km de la centrale, de ne pas boire l'eau de l'aqueduc. 

Les nouvelles sont également inquiétantes sur la contamination des produits alimentaires. 

Selon l'agence de presse Kyodo, des substances radioactives en quantités supérieures aux normes légales ont été détectées dans des brocolis et du lait cru dans des zones proches de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

17:54 Écrit par Kpanou dans Actualités du monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.