topblog Ivoire blogs

vendredi, 25 mars 2011

Près d'un million de déplacés en Côte d'Ivoire, selon le HCR

Un corps découvert dans un quartier d'Abidjan après de violents heurts entre des partisans favorables à Alassane Ouattara et les forces de l'ordre.

Photo: AFP/Sia Kambou

Un corps découvert dans un quartier d'Abidjan après de violents heurts entre des partisans favorables à Alassane Ouattara et les forces de l'ordre. (Archives)

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a évalué, vendredi, à près d'un million le nombre de personnes ayant fui Abidjan, la capitale de la Côte d'Ivoire, en proie à des affrontements entre les partisans de Laurent Gbagbo et ceux d'Alassane Ouattara.

« Il y a une insécurité grandissante à Abidjan, en Côte d'Ivoire, et nous assistons à une augmentation brusque de déplacements », a expliqué Melissa Fleming, porte-parole du HCR.

Les déplacements importants à Abidjan et ailleurs sont dus à la crainte d'une guerre totale.

— Melissa Fleming, porte-parole du HCR

La Côte d'Ivoire est secouée depuis novembre 2010 par une grave crise politique, née du refus du président sortant Laurent Gbagbo de céder la place au président internationalement reconnu Alassane Ouattara.

Selon l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire, le bilan des violences postélectorales s'établit à environ 460 morts.

L'ONU va enquêter sur les violations

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé vendredi de créer une commission d'enquête internationale indépendante sur les violations commises en Côte d'Ivoire depuis la présidentielle de novembre 2010.

Une résolution adoptée en ce sens sur l'initiative du groupe des pays africains demande « de mener des investigations sur les faits et les circonstances concernant des allégations de sérieux abus et violations des droits de l'homme commis en Côte d'Ivoire suite à la présidentielle du 28 novembre ».

Il s'agit « d'identifier les responsables de ces actes et de les traduire en justice ».

La résolution appelle encore à la cessation immédiate des violences, notamment contre les femmes, et condamne fermement toutes les « atrocités » commises.

Par ailleurs, les membres du Conseil des droits de l'homme de l'ONU ont réitéré leur soutien au candidat Alassane Ouattara.

Radio-Canada.ca avecAgence France Presse et Reuters

14:04 Écrit par Kpanou dans Actualités du monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.