topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

mardi, 29 mars 2011

Avaler une pile bouton, un geste qui peut entraîner la mort

Piles boutons

Piles boutons

Des spécialistes en traumatologie de l'Hôpital de Montréal pour enfants mettent en garde les parents : ingérer des piles boutons peut entraîner de graves conséquences, y compris la mort.

Les médecins affirment qu'une fois avalée, ce genre de petite pile peut générer un courant électrique et faire libérer ainsi des substances chimiques pouvant endommager gravement les tissus en moins de deux heures.

Une personne qui a avalé une pile bouton doit recevoir une aide médicale de toute urgence. La batterie peut se loger facilement dans l'oesophage, le larynx, le pharynx, la trachée ou encore l'estomac.

Perforation, saignement, infection...

Elle risque alors d'entraîner une perforation de l'oesophage, la création d'un canal entre la trachée et celui-ci, un saignement, une infection, des dommages aux cordes vocales et, dans des cas extrêmes, la mort.

Le nombre d'enfants et d'adolescents développant de graves complications après avoir avalé ce genre de piles est en hausse, probablement parce que celles-ci sont de plus en plus courantes.

Très attirantes pour les enfants

Mesurant à peine 20 mm de diamètre, elles sont notamment utilisées dans des cartes de voeux musicales, des livres d'éveil pour les tout-petits, des montres, des jouets, des appareils auditifs, des appareils-photo, des planificateurs numériques, etc.

Rondes comme des bonbons et brillantes, elles s'avèrent très attirantes pour les jeunes enfants.

Un mordillement qui tourne mal

À titre d'exemple, l'Hôpital de Montréal pour enfants cite le cas d'un adolescent qui a ingéré par mégarde une pile bouton en mâchouillant le bout d'un stylo-lampe de poche. Il a subi une brûlure de l'oesophage ainsi qu'une perforation et a dû être hospitalisé durant dix jours.

16:35 Écrit par Kpanou dans VOTRE SANTE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.