topblog Ivoire blogs

mardi, 09 août 2011

Troisième nuit d'émeutes à Londres, les violences s'étendent

Un policier se tient devant un véhicule en flammes à Croydon, au sud de Londres, le 8 août.

Photo: AFP/CARL DE SOUZA

Un policier se tient devant un véhicule en flammes à Croydon, au sud de Londres, le 8 août.

Les émeutes se poursuivent pour une troisième nuit à Londres, s'étendant maintenant à plusieurs quartiers de la capitale ainsi qu'aux villes de Birmingham, Liverpool et Bristol.

Dans la nuit de lundi à mardi, les violences s'étaient étendues aux secteurs de Clapham Junction, au sud-ouest de Londres, à Woolwich, au sud-est et à Ealing, à l'ouest. Le secteur de Camden, situé juste au nord du centre-ville était aussi en proie à des violences.

Plus tôt lundi, des pillages et des confrontations avec la police se sont produits dans les banlieues de Hackney, au nord-est de la ville, ainsi qu'à Lewisham, Peckham et Croydon plus au sud.

Dans le quartier de la gare ferroviaire Hackney Central, des jeunes ont brisé des vitres de magasins et incendié des véhicules.

On pouvait voir en début de soirée sur les ondes de la chaîne Skynews un immense brasier dans le quartier de Peckham. Un autre incendie important s'est déclaré à Croydon, où un bloc de plusieurs bâtiments était en feu.

Par ailleurs, des magasins ont été pillés dans la ville de Birmingham, au nord de Londres, portant les émeutes pour la première fois à l'extérieur de la capitale. Les autorités ont plus tard rapporté des désordres à Liverpool, au nord-ouest du pays, et à Bristol, à l'ouest.

Selon les autorités policières, des jeunes, souvent cagoulés ou masqués, seraient pour la plupart à l'origine de ces désordres.

Quelque 340 personnes ont été arrêtées depuis le début des violences à Londres et à Birmingham, selon les autorités.

Un émeutier blessé est transporté vers l'ambulance, menottes au poing.

Photo: AFP/Leon Neal

Un émeutier blessé est transporté vers l'ambulance, menottes au poing.

Le premier ministre Cameron écourte ses vacances

La police métropolitaine de Londres a appelé tous les habitants à rentrer chez eux tandis que le vice-premier ministre Nick Clegg a qualifié ces événements « d'inacceptables ». « Ce sont des vols et des violences gratuits et opportunistes, ni plus ni moins », a-t-il déclaré.

Le premier ministre David Cameron a annoncé qu'il interrompait ses vacances en Toscane afin de rentrer à Londres pour y tenir une réunion de crise mardi.

Il avait été précédé en cela par le maire de Londres, Boris Johnson, et la ministre de l'Intérieur Theresa May, qui ont aussi écourté leurs vacances afin de regagner la capitale et y tenir des consultations avec les responsables de la police.

La police a fait état de 35 blessés parmi ses rangs lundi, dont trois policiers qui ont été percutés par un véhicule alors qu'ils tentaient de procéder à des arrestations.

Dimanche, neuf membres des forces de l'ordre avaient été blessés au cours d'incidents avec des manifestants.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Londres a connu ses pires émeutes depuis des années.

Des affrontements ont éclaté près d'un commissariat de Tottenham, dans la foulée d'une manifestation réclamant que justice soit faite après la mort d'un homme de 29 ans. Tottenham, un quartier multiethnique et défavorisé, connaît des tensions raciales depuis des décennies.

Le décès de Mark Duggan, tué jeudi lors d'une fusillade impliquant des policiers, fait l'objet d'une enquête pour déterminer l'origine des tirs.

Les pompiers tentent d'éteindre un incendie dans le quartier de Croydon.

Photo: AFP/Carl de Souza

Les pompiers tentent d'éteindre un incendie dans le quartier de Croydon.

Radio-Canada.ca avecAssociated Press, Reuters et BBC

13:58 Écrit par Kpanou dans Actualités du monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.