topblog Ivoire blogs

vendredi, 17 mai 2013

Un lycéen annonce une tuerie, Strasbourg en alerte

PHO4c7cf47c-bee6-11e2-b619-10dd51ec5622-805x453.jpg


 

Alors qu'un inconnu a menacé sur Internet de commettre un massacre vendredi dans une école, les forces de l'ordre filtrent l'entrée de 59 établissements scolaires du Bas-Rhin. La justice a lancé un appel à témoin. Une photo du suspect est actuellement diffusée.

 

Publicité

 

Un dispositif policier exceptionnel a été déployé vendredi autour des lycées de Strasbourg à la suite de menaces sur un forum de jeux vidéo. Dans un message posté sur jeuxvideo.com depuis un cybercafé strasbourgeois, un internaute annonce vouloir commettre un massacre dans un établissement scolaire à l'aide d'une arme à feu. Il explique vouloir écrire le «dernier chapitre» de sa vie. De quoi créer la panique dans la ville du Bas-Rhin au lendemain du suicide d'un homme dans une école primaire parisienne.

 

«J'habite dans une certaine ville, où se trouve un certain lycée, et vendredi, je laisse ma trace dans l'histoire», a écrit le suspect dans un message intitulé «Tout s'arrête bientôt», posté mardi soir sur Internet. «La vie de beaucoup de gens, dont la mienne, finira ce jour-là», poursuit-il. «Mon oncle a un fusil de chasse, j'en ai profité pour lui “emprunter” son semi-automatique. Je sais comment l'utiliser, et je l'utiliserai croyez-moi», ajoute encore l'anonyme.

 

Un «canular» pas exclu

 

Depuis vendredi matin, la police et la gendarmerie filtrent les entrées de 59 lycées du Bas-Rhin, tandis que des voitures des forces de l'ordre effectuent des rondes répétées. Le préfet du département a déclaré lors d'une conférence de presse qu'un «canular» n'était pas exclu - passible de deux années d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende - , mais que «toutes les précautions» étaient prises.

 

Quelque 255 officiers de la police judiciaire ont ainsi été envoyés sur place afin d'identifier et d'interpeller l'auteur de ces menaces, ainsi que 500 policiers et gendarmes, a ajouté le préfet. «Le dispositif sera maintenu autant que nécessaire», a-t-il indiqué. Une photographie de l'auteur présumé des menaces a été prise depuis le cybercafé où il a posté son message, mais d'«autres pistes» sont également exploitées.

 

Un numéro de téléphone - 03.90.23.13.05 - a été mis en place pour permettre aux personnes disposant d'informations de les transmettre à la police. La photographie du suspect va être diffusée dans toute la France.

 

15:47 Écrit par Kpanou dans ACTUALITES FRANCAISE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.